sip-8

Par Le Figaro Immobilier
Publié le 22 Mars 2020

Euphorique jusque-là, le marché immobilier est à l’arrêt, en raison du coronavirus. L’occasion pour Le Figaro de faire le point.
À l’issue de cette première semaine de confinement, Le Figaro vous propose de faire le point sur l’«humeur» du marché immobilier.

• Transactions et déménagements à l’arrêt
Plus de visites, si ce n’est quelques-unes virtuelles, des agences fermées: le marché immobilier s’est mis en pause. Les déménagements, bien que tolérés par le gouvernement, sont rares, sauf urgence.

• Les prix vont-ils baisser?
Rares sont les experts qui se prêtent à chiffrer une éventuelle baisse des prix de l’immobilier. Mais la plupart s’accordent pour dire qu’ils vont reculer. «Une baisse des prix n’est pas impossible, estime Jean-François Humbert, président du Conseil supérieur du notariat. De quelle ampleur? Tout dépendra de la durée du confinement et des mesures d’accompagnement (taux d’emprunt par exemple). Pour l’heure, nous avons constaté une rétractation du nombre d’acheteurs ces 10 derniers jours». En attendant, plongeons-nous dans l’historique des précédentes grandes épidémies.

» Pour en savoir plus, vous pouvez lire cet article: Les grandes épidémies n’ont eu qu’un impact limité sur les prix immobiliers

• Une chaîne immobilière sous tension
Des entreprises du BTP en conflit avec le gouvernement, des notaires accusés par des agents immobiliers de freiner l’activité de leur profession ou encore des déménageurs désireux d’arrêter le travail: la chaîne immobilière, inquiète de l’impact du coronavirus, perd ses nerfs.

» Pour en savoir plus, vous pouvez lire ces trois articles: Coronavirus: le ton monte entre les agents immobiliers et les notaires, Coronavirus: les tensions s’apaisent entre le BTP et le gouvernement et Coronavirus: les déménageurs veulent à
leur tour arrêter le travail

• Un marché du crédit sur pause
Les taux vont-ils remonter à cause du coronavirus? Les banques vont-elles se montrer moins exigeantes? Autant d’incertitudes qui entourent le marché du crédit immobilier. Seule certitude: la demande de crédit est à l’arrêt. Les Français ont certainement trop de soucis en ce moment.

» Pour en savoir plus, vous pouvez lire ces articles: Quel est l’impact du Coronavirus sur votre crédit immobilier? et Peut-on
suspendre son crédit immobilier en cas de force majeure?

Lire l’article tel que paru dans le Figaro en cliquant ici